Prise en main du MacBook Air 11 pouces

Par -

MacBook Air 11 pouces

Apple a dévoilé sa vision de l’ordinateur ultra-portable le 20 octobre.

Ce segment, longtemps délaissé par Apple depuis la disparition des iBook 12 pouces et en partie recomblé avec l’iPad, est de nouveau reconquis avec le MacBook Air 11 pouces.

La philosophie du MacBook Air reste la même. Le plus fin et le plus léger possible, avec cette fois-ci une variante, et de taille: la volonté de faire une machine particulièrement réactive et assez puissante pour la majorité des utilisateurs.

Ici, je vais m’attarder sur le modèle 11 pouces avec le SSD de 128 Gigas. La seule différence avec son petit frère étant la capacité de stockage (64 Gigas sur le premier modèle). Son processeur est un Intel Core 2 Duo cadencé à 1,4GHz et il possède 2 Gigas de mémoire vive DDR3 cadencée à 1067MHz.

Dans cette prise en main, je vais également essayer d’aborder les différentes questions qu’on a pu me poser sur Twitter.

Contenu de la boîte

La boîte s’est encore affinée comme à chaque génération de produits chez Apple. Le design est directement inspiré de la boîte de l’iPhone 4: des bords blancs et le dessus noir avec un visuel de la machine.

Comme d’habitude, on retrouve la documentation, les stickers Apple et le support de réinstallation. Apple délaisse désormais le DVD pour une clé USB contenant Mac OS X et iLife, facilitant considérablement une réinstallation éventuelle.

Le chargeur 45W à lui aussi fait une cure d’amaigrissement, devenant encore plus compact. C’est à se demander si on ne chargera pas bientôt nos Macs avec des chargeurs secteur de la même taille que celui de l’iPhone.

Et bien sûr, le MacBook Air.

Le support de réinstallation système désormais sur clé USB

Le support de réinstallation système désormais sur clé USB

Connectique

Sur le 11 pouces, il y a deux ports USB (un de chaque côté… enfin), un Mini DisplayPort, une prise casque et le connecteur MagSafe. Sur le 13 pouces, on trouvera en plus un lecteur de carte SD.

Si je dis enfin pour les ports USB de chaque côté c’est parce qu’il est impossible d’utiliser correctement une Mighty Mouse sur un MacBook ou MacBook Pro (le câble étant bien trop court). Mais aussi parce qu’on ne peut pas mettre deux appareils USB avec une connectique assez volumineuse côte à côte, les ports étant trop rapprochés.

Poids et design

Avec 1,06kg sur la balance, le MacBook Air fait office de plume dans un sac à dos. C’est à peine 300 grammes de plus qu’un iPad Wi-Fi + 3G. On le tient sans effort à bout de bras et il ne pèse pas sur les genoux.

On reste dans le ton actuel de la gamme unibody au niveau du look, de l’aluminium, encore et toujours. Le MacBook Air passe sur un design plus tranchant, fini les rondeurs de la coque inférieure.

La finesse quand à elle est toujours aussi impressionnante. Je m’amusais à appeler l’ancien modèle “la feuille d’alu” et c’est encore plus le cas aujourd’hui.

Pour le reste, le MacBook Air hérite de la touche visuelle des MacBook Pro, à savoir la charnière de l’écran qui est désormais de couleur noire.

Aussi fin que le clavier Bluetooth Apple

Aussi fin que le clavier Bluetooth Apple

Utilisation

Ecran, clavier et webcam

L’écran est très confortable, la résolution de 1366×768 permet une bonne lisibilité avec une certaine finesse au niveau du rendu. Il est tout aussi lumineux que sur les autres Macs.

Les aimants sont moins forts qu’avant et l’écran s’ouvre beaucoup plus facilement, plus besoin de tenir la base du MacBook Air pour éviter qu’elle se soulève à l’ouverture.

Comme on pouvait s’y attendre, le clavier n’est pas étriqué et garde la même taille que son prédécesseur. Seules les touches de contrôle sur la rangée supérieure sont bien plus fines que sur les claviers Apple classiques.

On peut regretter l’absence du rétro-éclairage si plaisant à utiliser sur les MacBook Pro. Est-ce par manque de place ou pour faire comme le MacBook Blanc et le différencier des MacBook Pro?

Point appréciable: on retrouve la touche pour le démarrage et l’extinction de la machine directement sur le clavier.

La qualité de la webcam est tout à fait honorable, les couleurs tirent légèrement vers les teintes chaudes.

La touche de démarrage est sur le clavier

La touche de démarrage est sur le clavier

Performances

Le MacBook Air est rapide, très rapide. Et le SSD y est pour beaucoup. Comptez par exemple un peu plus de 16 secondes pour un redémarrage complet, que le SSD soit vide ou rempli à plus de la moitié.

Les applications se lancent quasi dans l’instant pour la plupart. Le système réagit bien avec plusieurs applications lancées (dont iTunes qui tourne en tâche de fond pour la musique).

Voici des exemples de ressenti avec quelques applications:

Sous Word, l’affichage du texte à 100% est assez petit mais tout à fait lisible, au pire on pourra toujours zoomer afin de mieux voir ce qu’on tape.

Les textes sont parfaitement lisibles

Les textes sont parfaitement lisibles

iPhoto et Aperture sont parfaitement utilisable sans avoir de gros ralentissements pénalisants. Sur Aperture, il faudra tout de même s’attendre à un temps de traitement supplémentaire pour les retouches localisées (sur du RAW) et lorsqu’on navigue dans une photothèque volumineuse. Pour le visionnage de photo, l’écran ne m’a pas semblé trop petit. Par contre, dans le cas d’une retouche localisée, il faudra jouer avec le zoom.

Aperture sur 11 pouces

Aperture sur 11 pouces

Au niveau des jeux, j’ai pu voir ce que donnaient ToCa Race Driver 3, Call of Duty 4 Modern Warfare et Star Wars Le Pouvoir de la Force.

Pour ToCa, même avec les réglages et l’anti-aliasing à fond, pas de ralentissement notable. En ce qui concerne Modern Warfare, je me suis contenté de réduire légèrement les réglages pour éviter un léger lag dans les environnements avec de la pluie ou ceux avec beaucoup de détails.

Par contre, pour Star Wars, il a fallu faire de grosse concession sur la qualité pour pouvoir jouer correctement. Les effets dans le jeu sont tellement nombreux qu’avec les réglages poussés au maximum cela devenait injouable.

Autonomie

Pas d’inquiétude à avoir dans le cadre d’une utilisation web. La batterie tient effectivement les 5 heures indiquées par Apple. Dès l’instant qu’on travaillera avec plusieurs applications lancées, il faudra s’attendre à devoir aller chercher une prise électrique plus rapidement. N’ayant pas pu pousser plus loin j’éviterai de donner des chiffres erronés.

Bruit et chaleur

Je n’ai pas eu l’occasion d’entendre les ventilateurs une seule fois. Le MacBook Airest resté particulièrement silencieux en lecture sur Youtube et même pour un encodage vidéo.

L’autre point non négligeable est qu’il chauffe très peu. Il a fallu que l’encodage soit lancé depuis une bonne dizaine de minutes pour sentir la coque tiédir. Tout en sachant qu’elle n’est jamais arrivée à la même température que mon MacBook Pro 13 pouces dans le même type d’utilisation.

Hauts-parleurs

Le son reste correct et un peu faiblard à fond. J’ai eu l’impression d’écouter une station de radio. Il est tout de même bien meilleur que sur l’ancienne génération de MacBook Air.

Flash

J’ai installé Flash Player directement et ça marche plutôt bien… En général. Sur certains jeux en plein écran avec beaucoup de détail, on fera très souvent face à quelques ralentissements.

Prix

Le premier modèle de MacBook Air avec un SSD de 64 Gigas est à 999€ et le modèle testé avec 128 GIgas à 1149€. Les prix sont calqués sur les MacBook Pro 13 pouces. Le choix pourra sembler difficile au premier abord mais on saura rapidement vers quelle machine se diriger en fonction de son utilisation.

Impressions

Pour avoir pu l’utiliser durant presque deux jours, je trouve qu’il n’y a pas grand chose à redire. Il est sûr que je ne m’en servirai pas comme machine principale, pour le traitement photo par exemple. Pour le reste, il conviendrait parfaitement. La rapidité d’exécution, son encombrement et son poids en faisant un modèle pour les futures générations de MacBook.

Le maître-mot: finesse!

Le maître-mot: finesse!

Et dans l’avenir?

Le support de réinstallation sur clé pourrait devenir un nouveau standard chez Apple pour les réinstallations système. En effet, cela devient de plus en plus plausible. Imaginons la disparition du SuperDrive interne sur toute la gamme Mac, il suffirait que le SuperDrive externe, pour le moment réservé au MacBook Air, soit débridé pour pouvoir être utilisé avec toutes les machines et ainsi régler le problème des personnes ayant toujours besoin du support DVD.

Et on peut encore plus facilement penser à la disparition du support DVD sur Mac avec l’apparition du Mac App Store.

La démocratisation du SSD dans tous les modèles Mac. Cela n’arrivera bien évidemment que lorsque les prix auront baissé et que les capacités atteindront les mêmes que les disques physiques actuels. Mais les temps d’accès aux données sont tellement impressionnants qu’Apple en fera sûrement un standard.

Et si cela est possible, pourquoi pas l’utilisation d’un seul module SSD qui ferait office de support de stockage et de mémoire vive permettant de gagner encore plus de place, pour la batterie par exemple.

Sans compter que le SSD permet d’occulter les ennuis mécaniques que l’on peut connaître avec les disques physiques.

Pour Apple, le MacBook Air prévisage la nouvelle génération de MacBook

Pour Apple, le MacBook Air prévisage la nouvelle génération de MacBook

Pour finir

On se rend vite compte que le MacBook Air 11 pouces est bien équilibré en terme de performances pour une utilisation standard. Le SSD compensant en terme de rapidité la faiblesse du processeur et des 2 Gigas de mémoire en standard. Pour aller plus loin, 4 gigas seront nécessaires et le processeur sera insuffisant pour des tâches plus lourdes.

On peut considérer que le véritable MacBook Air est celui-ci contrairement à l’ancien, réutilisant les points forts de son prédécesseur tout en s’améliorant considérablement.

Je le vois par exemple très bien comme machine principale pour les utilisateurs faisant principalement de la bureautique, de la consultation internet et de la photo occasionnellement. Et qui veulent une machine qui sait se faire oublier quand on la transporte.

Et le MacBook Air remplira très bien son office comme machine d’appoint par exemple.

Plus d’information ou si vous craquez pour ce petit bijou, rendez-vous sur l’AppleSore

Thomacintosh

36 commentaires to Prise en main du MacBook Air 11 pouces

  1. Christophe

    Non, je ne craquerai pas… Non, je ne craquerai pas… Non, je ne craquerai pas… Non, je ne craquerai pas… Non, je ne craquerai pas… Non, je ne craquerai pas… Non, je ne craquerai pas… Non, je ne craquerai pas… Non, je ne craquerai pas… Non, je ne craquerai pas…

  2. je vais craqué … je vais craquéééé.. je vais craquééé.. non faut pas que je craqueeeeeee ^^

  3. Très bon article. Très belles photos ! Bravo.
    Par contre tu ne parles du fameux “instant on” présenté lors de la keynote

  4. Thomacintosh

    @jsuisgeek: Effectivement, je mettrais l’article à jour d’ailleurs en précisant que c’est bien du stockage flash.

    Et pourtant, je l’avais bien vu -_-‘

  5. C’est du SSD sans sa coque. Apple a tout fait pour réduire la taille et ils y sont arrivés.

  6. rahh un MacBook Air comme machine de démo et un iMac comme machine de bureau. Je crois tenir une bonne config !

  7. Bel article et photos très sympa mettant en valeur le produit. Il est clair qu’il fait envie. Je trouve juste dommage de ne pas retrouver le clavier rétro-éclairé tellement pratique.

  8. Comment dire… bien tentant ce Macbook Air nouvelle génération !
    Superbe idée que cette clé USB en lieu et place des éternels DVD d’installation, j’espère qu’elle sera disponible pour l’ensemble de la gamme…

    Sinon la machine a l’air bien conçue pour les ultra-nomades, j’attends de le voir en magasin pour me faire une idée du format.

    Bravo pour les photos qui sont comme à ton habitude magnifiques et mettent vraiment bien en valeur le produit, chapeau !

  9. Et bien voilà, Thomas est un blogueur influent car il m’a influencée ! j’étais partie pour acheter en refurb l’ancien MBA (dont les prix ont chuté en 48h de 400 euros), mais je constate qu’il y a des améliorations notables sur cette nouvelle machine que je considère comme une REV D en particulier pour le 13″:
    – meilleure autonomie
    – meilleure résolution augmentant l’espace de travail
    – finie la ventilation qui s’affole et fait un bruit pas possible (pb des anciens MBA)
    – nouveau trackpad sans bouton
    – 2 ports USB dont un de chaque côté (enfin !)
    – la possibilité de choisir 4 go de RAM
    – nouvelles charnières (qui posaient pb sur les anciens MBA)
    Bref entre l’ancien et le nouveau MBA 13″ : il n’y a pas photo. 😉

    Même si cet article traite du 11,6″ qui apporte un vrai changement, une vraie nouveauté dans la gamme Apple comme l’a été en son temps le MBA 1ère génération, je reste tentée par le format 13″ malgré tout qui, pour à peine plus cher par rapport au 11,6″ full options, m’offrira une légèreté qui reste appréciable (1,3 kg), une bien meilleure autonomie (7h en wifi), un processeur plus puissant et un très bon confort d’affichage.
    Seule concession mais de taille : adieu le clavier retro-éclairé… arrrgghhh !

    Je ne sais pas si je dois finalement remercier Thomas, … mais oui, allez : “merci !”.

  10. christophe

    Bonjour Thomas,
    Tout d’abord merci pour ce tour d’horizon bien complet du nouveau Mac Book Air. Faisant dans la photo ( Aperture tournant bien, je suppose que LightRoom doit fonctionner aussi) mais aussi dans la vidéo, je me demandais si vous aviez pu essayer d’intégrer des rushs d’un HDSLR et voir comment se comporter un Adobe Premiere ou un Final Cut Pro ? Tout gain de poids sur un tournage est toujours le bienvenue…

  11. Bonjour,

    J’ai un Netbook HP 11″ et je trouve ce format vraiment très agréable, donc un Macbook 11″, c’est vraiment la machine que je cherche.

    Bientôt à moi … Dès que j’ai les finances (mon HP ne m’a couté que 280 €).

  12. C’est mieux d’avoir une resto system par usb étant donner qu’il y a pas de lecteur cd/dvd
    Sérieux je trouve ces macbook air vraiment très bien pour les déplacements. tu le met dans ton sac, même ton disque dur externe pèse plus lourd limite!
    Après je pense que pour le travail a domicile avec un tel engin, il est nécessaire d’avoir un écran en sus.. (en tout cas pour graphiste/webdesign) mais niveau portabilité…top

  13. Thomacintosh

    @Valmente: avec plaisir 😉

    @Christophe: en ce qui concerne la vidéo, je pense que le MacBook Air sera trop juste au niveau performance. A mon avis, le processeur ne suivra pas.
    Et puis,Final Cut Pro remplira pratiquement tout le disque du premier modèle à lui tout seul.

  14. Une femme cougar

    Je pense que je vais craquer, les photos sont sublimes, c’est aussi bien que le regarder à la fnac ou dans l’apple store !! J’adore

  15. un disque dur de 64 Go seulement c’est très juste, absence de port Ethernet et de lecteur de cartes SD, prix élevé et processeur insuffisant. Voila mon avis 🙂

  16. @Anne : C’est juste mais ça reste encore cher comme technologie. L’ethernet ne rentre pas. Le processeur est peut être insuffisant mais on ne sent pas de ralentissement avec le SSD à côté. Avec cette technologie, le processeur n’est plus trop important, ce qu’il compte c’est la ram et le stockage.

  17. pour l’ethernet (très utile dans les hôtels), il suffit d’ajouter l’adaptateur USB->ethernet qui coûte 29€ – dommage, il était fourni avec la précédente génération.

  18. non mais d’ici deux ou trois semaines, il sera mien ! et finalement je crois que je vais céder au charme du 11,6″ (souvent femme varie, j’ai une excuse 🙂 )

  19. bonjour a tous
    j’ai reçu le mien hier (11’6 Aperture et work)
    en prenant le 11’6 j’avais un peu peur de la taille de l’écran par rapport a mon 15’4 (dell) mais ça reste très honnête même pour les photos et la lecture et que dire sur le poids et le finnesse (aussi fin que mon iPhone 4)
    bref,celui qui peut ce permettre ou attendre d’avoir l’argent qu’il le prenne car c’est une merveille.

  20. merci Tom pour le test, intéressant.

    @Cedric: tu as pris la config avec 2 ou 4 Gb? je me pose justement la question pour Aperture, le fait de pas pouvoir upgrade la ram apres… (je viens de mettre 4Gb a mon MacMini, ca lui a donné une nouvelle jeunesse).

  21. jyves
    4 go pour Aperture, c’est un logiciel gourmand en ram et carte graphique. Ensuite, on ne peut plus upgrader la ram du MBA.
    C’est la config que j’ai choisie mais en 13″ finalement (mieux pour les photos et mes yeux).

  22. Bonjour,
    Est-ce que l’heureux propriétaire de ce petit bijou pourrais me donner les mesures en centimètre de l’écran (et juste l’écran!). Je cherche partout mais ne trouve pas.
    Merci d’avance!

  23. 25.8cm sur 14.5cm pour l’écran only.
    Je possède le 11 pouces depuis hier en complément d’un Imac 24p.
    Je suis surpris par la lisibilité et l’espace qu’on peut avoir sur un écran aussi petit.
    je le trouve très rapide pour l’utilisation classique d’un portbale, je ne crois pas qu’il faut l’acheter comme machine principale.

  24. Merci Huges pour cette réponse. C’est précisement ce que j’attendais. Cela dit, as-tu l’impression de te sentir “un peu juste” avec l’écran 11 pouces au fil du temps ou pas?

  25. Je ne l’ai utilisé que aujourd’hui toute la journée pour pouvoir comparer avec mon iMac 24p.
    Je n’ai pas été pénalisé par la taille de l’écran dans l’utilisation, c’est à dire du net, word, . . .
    Je pense que la limite sera visible si tu commence à traiter des photos, …
    J’ai eu l’occasion de créer une courte vidéo filmée avec mon iPhone pour publier sur le net.
    Je dois avouer que je suis bluffer par la rapidité de cette machine !!!
    Il faudra toutefois prévoir un drive externe car la limite de place se fera probablement vite sentir.
    Je ne regrette pas . . .

  26. Personnelement mon utilisation sera “basique”: iTunes (musique, films et synchronisation iPhone), internet, mails, iMovies de temps en temps, visionner des photos, et beaucoup de iWork, rien de plus!
    En effet j’aimerais changer de machine et prendre ce Macbook Air en machine principale (car je suis étudiant), en sachant que je peut completer le SSD avec iDisk et Galerie…
    Je tient beucoup à la légereté et à la mobilité… sans trop rogner sur l’autonomie (mais un peu moins important quand même).
    Penses-tu que cette machine puisse me convenir? Je crains un peu pour le confort visuel à la longue… Désolé pour toute ces questions!

  27. Je te réponds avec le peu de recul que je possède jusque là mais je dirais que c’est le style de machine que j’aurais aimé avoir quand j’étais étudiant !
    Autonomie élevée, poids plume et des performances bien au delà de ce qu’on peut trouver dans un mini PC ou autre.
    Je ne ressens pas de fatigue alors que je l’ai utilisé toute la journée pour le travail à la place d’un laptop 15p.
    J’espère que cela t’aidera à prendre la bonne décision.

  28. Oui merci bien pour ce retour fort instructif. Il est vrai que j’hésite avec le Macbook Air 13 pouces, mais comme les performances des deux machines sont suffisantes pour mon utilisation, la différence de prix est donc uniquement basée sur l’écran, et je me demande si elle est justifiée du coup!
    Profites-bien des fêtes avec ta belle machine!

  29. Entre le 11″ full options et le 13″ de base avec l’option 4go, il y a quoi : 50€ d’écart. J’ai ce dernier notamment pour bien visualiser mes photos et les trier, les travailler un peu (Aperture). L’écran est plus confortable sans nul doute (la taille de la police sur le 11″ m’a freinée) et l’autonomie plus importante.
    Le plus gros processeur reste important comme critères pour moi (toujours pour Aperture et un peu iMovie).
    Enfin, le 13″ reste très léger.

  30. Bonjour,

    Moi je joue à World Of Warcraft sur mon MacBook air 11 pouces et j’aurai aimé savoir si c’est normal que le ventilateur fait un bruit monstrueux lorsque je joue…?

  31. un vrai bonheur d’utilisation, après avoir longtemps hésité et usé plusieurs vendeurs à l’applestore, je trouve dommage que ceux-ci poussent vers les macbookpro i5. En effet cela dépend de l’usage et ce que je vois autour de moi c’est que la plupart des gens font à 95 % de l’usage internet bureautique et photo.
    Démarrage en 15 secondes, SSD ultrarapide (6 x plus qu’un 5400 t) et processeur le plus économe en électricité compensent largement les mégahertz des i5. En effet à quoi bon un i5 avec un disque dur à 5400 tours. Par exemple, vous pouvez lancer vos 5 appplications habituelles en 20 secondes alors qu’ avec un disque dur les rebonds sur le dock s’éternisent. Seul point négatif sur le site m6 replay le ventilateur se déclenche. Mais sinon l’autonomie de 5h, le poids de 1 kg, le look, c’est un vrai bonheur de le ranger dans son sac ou sa mallette et de le sortir 🙂 en effet les regards pourtant habitués aux notebooks sur les terrasses se retournent sur ce petit bijou 🙂
    Je suis content de ne pas avoir écouté les critiques (“notebook de luxe”)
    Allez pour compenser mon enthousiasme on regrette le rétroéclairage ( à quoi bon éclairer la pomme au dos en permanence ?) et le manque de port SD.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.