Safari 5

Par -

Le navigateur Safari 5 a été dévoilé le 7 juin dernier, et comme j’aime bien tester avant de parler d’un produit, j’ai pris mon temps pour l’utiliser. Je vous propose, aujourd’hui, une petite revue de ce navigateur.

safari-5

Nouveautés

Passons en revue les nouveautés annoncées en juin dernier par Apple.

Reader : Cette nouveauté (appelé lecteur en français) permet d’extraire uniquement l’article principal d’une page web. Dans un premier temps, j’ai apprécié cette option qui permet,principalement, d’enlever la pub autour des textes.

reader

Malheureusement, je ne l’utilise plus car de nombreux sites sont mal rendus via Reader : perte de la mise en page, images décalées,etc. Et finalement, la mise en page fait aussi partie de l’identité d’un site et de la façon dont on le lit.

Nitro JavaScript Engine : Sous ce nom d’engin explosif se cache le moteur qui fait tourner les javascripts sur Safari 5. Bonne nouvelle, on nous annonce que cet “engin” donne une accélération de 30% par rapport à Safari 4. On est certes content dans un premier temps, mais si on y regarde de plus près, comme ils ont fait chez Ars Technica, on se rend compte que tout n’est pas si rose.

En effet, Safari 5 rattrape son retard par rapport à Chrome et Opera mais reste lent pour certaines tâches.  Sur le jeu de tests Dromaeo, par exemple, Opéra va 11 fois plus vite et Chrome 23 fois. Si ce sujet vous intéresse et que vous voulez des détails, je vous conseille l’article d’Ars Technica (en anglais).

DNS prefetching : Encore une fois, sous ce nom barbare se cache un truc tout simple. Quand vous arrivez sur une page web, vous allez sans doute cliquer sur des liens pour aller sur une autre page. Afin d’accélérer le chargement de ces potentielles pages, Safari 5 va “préparer” leurs adresses. Ceci est déjà présent dans beaucoup d’autres navigateurs.

Complétion : Dans Safari 4, lorsque vous tapiez le début d’une adresse url, on vous proposais des adresses enregistrées dans vos signets. Mais cela fonctionnait uniquement avec le début des adresses. Désormais, vous pouvez taper n’importe quelle partie de l’adresse, la complétion se fait sur toute l’url (et pas juste le début).

Cette outil est d’un utilité évidente, je l’utilise tout le temps sans m’en rendre compte.

Extensions

Je place les extensions à part car c’est un sujet à part entière. À mon humble avis, les extensions sont sans doute le point fort de Safari 5 même si j’ai encore quelques réserves.

Les extensions sont désormais programmables en HTML5, Javascript et utilisent les CSS3. Cela évite d’avoir à apprendre un langage plus compliqué mais cela peut-il offrir autant de possibilités… Je ne sais pas. Néanmoins, Apple propose un “atelier” pour les développeurs d’extensions. Il s’agit simplement de proposer un environnement de programmation pour les développeurs en herbe. Je trouve que c’est une bonne idée.

Autre bonne idée, ils valident les extensions. Et là, normalement, je vais avoir plein de commentaires me disant que cela bride les développeurs, etc, etc. Néanmoins, je trouve que cela donne de la crédibilité aux extensions validées. Je suis plutôt content que les gars contrôlent ce qui tourne sur leur engin, cela me rassure. Une fois validée, une extension est accessible via la galerie d’extensions.

Par contre, ce processus de validation ralentit la vitesse de sortie de nouvelles extensions… mais gardons à l’esprit le nombre d’applications iPhone validées.

Je ne m’étends pas plus sur les extensions, je suis certain que mes camarades vous proposeront leurs extensions préférées dans un prochain article.

Conclusion

Pour conclure, j’avais cessé d’utiliser Safari 4 car je le trouvai trop lent. J’étais passé sur Chrome.

Je suis revenu à Safari 5 pour le tester et surtout pour essayer l’outil Reader. Depuis, je n’utilise plus Reader mais j’ai gardé Safari 5, j’en suis satisfait tant au niveau de la vitesse que des extensions. D’ailleurs, je vous parlerais peut-être de mes préférées dans un prochain billet.

Bilouweb.

Votez !

Informaticien, Rennais, Joueur... Que dire de plus ?

15 commentaires to Safari 5

  1. Personnellement celui qui m’a le plus bluffé c’est Opéra du moins question vitesse, c’est pourtant un des moins utilisé et des moins connu. Ensuite je placerai Firefox et Chrome à égalité puis Safari et enfin les IE (5.6.7.8) en bon dernier, le 9 sort bientôt d’ailleurs ou il est sorti mais en version béta si j’ai bien compris.
    Bon là je parle en terme de vitesse, en terme de service je penserais plutôt à Firefox et à Safari.

  2. En fait si on regarde les tests au niveau vitesse, Firefox est bon dernier.
    Chrome et Opera sont devant tout le monde (et souvent largement).

  3. Firefox est treees lent. Comparé à Chrome même Safari. L’inteface n’est pas du tout ergonomique. Obligé de supporter cette bouse dans les lycées, collèges et écoles…

  4. Je sais pas si on peut dire qu’il est lent avec la nouvelle beta : il est devenu très rapide, c’est presque incroyable ! et j’aime bien la fonction qui ajoute de petits onglets permanents mais pour l’instant ce n’est que la Beta (donc mes 2 ou plugins ne fonctionnent pas encore).
    Je reste pour l’instant une utilisatrice de Safari.

  5. pour l’instant firefox est selon moi le navigateur le plus complet, au niveau de la vitesse c’est sans aucun doute chrome qui l’emporte.

  6. Bravo pour votre blog, il est très bien renseigné et complet!!

    Je vous félicite pour votre travail!

    Pourriez vous écrire un article sur les gadjets facebook ou les astuces sur iphone un peu comme cet article : http://www.bac-es.net/blog/astuces-customiser-facebook.php mais pour iphone car toutes les astuces du net sont sous firefox)

  7. Merci kev.

    La proposition d’article est intéressante. Rémi a publié un article sur ses extensions Safari 5 préférées qui va dans ce sens.

    Un article plus complet sur la configuration de Safari 5 pourrait être intéressant.

  8. Un développeur

    @rémi : Avec FireFox 4, la vitesse a été bien améliorer et l’ergonomie est meilleur je vous conseil de le tester.

  9. Un développeur

    En plus FireFox 4 (actuellement en beta) s’annonce très très intéressant !

  10. @ un développeur : Je l’ai testé et j’accroche pas, il y a trop de boutons, c’est encore lent, de plus ce navigateur a du mal a lire certaines polices, alors que Safari 5 peut.

  11. C’est aussi une question d’habitude : si on utilise firefox ou safari depuis qq années et bien on a du mal à passer de l’un à l’autre. Pour ma part, je n’ai que peu d’extensions alors je reste sous safari 5 (et qq extensions) mais je dois reconnaître que la V4 de FF actuellement en beta est bcp plus rapide que l’ancienne version. En particulier, j’avoue apprécier “l’accrochage” des petits onglets en haut à gauche pour mes pages que je choisis de visiter le plus : excellente nouveauté !

  12. jaycreation

    Franchement je suis super dessus de safari.
    En plus de me faire galérer pour les mise en page de la moitié de mes sites web. (la gestion des CSS et du javascript est très spécial et chaque version de safari, meme les mises a jour minimes les gère différemment) il s’avère peu stable et effectivement on voit qu’apple a du mal avec le flash. c’est Sur safari que j’ai le plus de bugs ou de fuite de mémoire avec cette technologie.
    Je pensais que c’était due au fait qu’il tournait sur un PC. NON.
    Sur mac c’est exactement pareil.
    Heureusement, chrome et firefox tournent aussi sur mac !

  13. Safari s’avère intéressant dépendant de l’utilisation qu’on en fait.

    Bien que le nombre d’extensions proposées ne s’approche pas de Firefox (!), certaines fonctionnalités sont tout de même utiles:

    http://drp.ly/1Dsbcf

    Il n’en reste pas moins que le mode CoverFlow qui permet de retrouver aisément ses pages de navigation et les plugins comme Exposer (http://tinyurl.com/27p69u7) font que j’ai du mal à m’en détacher…

    http://drp.ly/1FGWaP

  14. Pour ma part mon navigateur préféré c’est Chrome suivi de près par Safari. Bien qu’il soit un peu plus lent, je trouve qu’il est quand même plus rapide que Firefox et bug beaucoup moins qu’une certaine calamité, j’ai nommé IE.

    De même, côté développement, il y a souvent très peu de problèmes d’incompatibilité avec Safari et la palme revient bien sûr à la calamité précédemment évoquée et en particulier le 6 qui a certainement causé nombre de suicides de sliceurs.. Malgré son obsolescence, à cause de ce satané thrust de Microsoft, on est toujours obligé de trainer ce boulet à cause du bon 15% qui l’utilise toujours. Je parle du 6 bien sûr parce qu’explorer toutes versions confondues ça doit dépasser les 50% si je ne m’abuse.

  15. Oui encore 50% mais cela a déjà bien baissé, je me souviens d’un temps (que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître) où ce chiffre était de 90 % et c’était encore moins drôle, alors patientons encore quelques années… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.