Accueil Logiciels Essai – Tagalicious : la fin de la corvée des tags dans iTunes ?

Essai – Tagalicious : la fin de la corvée des tags dans iTunes ?

par boris

Vous n’êtes pas sans savoir qu’avant « l’ère » iTunes – et autres plateformes de téléchargement légal – tout n’était pas aussi simple lorsque l’on copiait ses CD’s sur son ordinateur ! Après le temps d’encodage, un titre vaguement recopié de la pochette, un artiste et un nom d’album quand on avait le temps, et c’était tout.

Mais ça, c’était avant.

Maintenant, on a 5000 titres dans sa bibliothèque, certains achetés légalement et donc avec des tags très détaillés et une pochette de bonne qualité  ; et d’autres laissés à l’abandon (bien souvent plus de la moitié de la bibliothèque). Qui n’a jamais essayé de mettre à jour tout ça, pour remplacer les « piste 1, piste 2, piste 3,… » très impersonnels ? Qui n’a jamais arrêté au bout d’un ou deux albums en constatant le temps passé pour un résultat pas toujours à la hauteur de ses attentes ?

Tel a du être le raisonnement des auteurs de Tagalicious!

La promesse est simple : automatiser le taguage de TOUTE votre bibliothèque, sans avoir besoin de faire des recherches pour trouver les titres ou les pochettes ! La cerise sur le gateau : Tagalicious pourra même vous rajouter les paroles de vos chansons !

I- Comment ça marche ?

Tagalicous utilise par défaut un système de reconnaissance de vos chansons ! Une partie  de vos chansons est envoyée aux serveurs de Tagalicious, qui lorsqu’ils ont une correspondance, vous répondent avec toutes les informations nécessaires. Magique et diablement pratique : titres, albums, artistes, numéro de piste, pochette, … tout est automatiquement complété ! On vous proposera même dans certains cas, une sélection de pochette… Vous n’aurez qu’a choisir celle qui vous convient !

Vous pouvez, via les options, demander à Tagalicious de prendre aussi en compte les titres existants pour compléter les informations manquantes.

Comme tout système de reconnaissance, il a ses limites, que nous verrons par la suite.

II- Présentation et processus

L’interface de Tagalicious ne propose que le minimum – et le nécessaire.

3 volets s’ouvrent au lancement :

Vous pourrez ainsi taguer une chanson après l’autre pour corriger directement les possibles erreur, ou lancer le processus de tag sur une série ou sur l’ensemble de la bibliothèque.  Cependant attention aux trop grands nombres de fichiers, j’ai pu constater 3 ou 4 plantages de l’application lors de charges élevées.

Les icônes rouge avec le point d’exclamation vous montrent les titres pour lesquels Tagalicious n’a pas pu déterminer d’informations.

Les icônes orange avec les points de suspensions, indiquent les titres en cours ou en attente de tags.

Les icônes verte cochées indiquent les chansons taguées et validées.

III- Et, ça marche vraiment ?

Oui. Le résultats sont – dans une grande majorité des cas – très justes, très complets et les illustrations de bonne qualité. De quoi se réjouir

Cependant, une erreur récurrente que j’ai pu constater : certains titres présents sur des compilations (comme les « hits NRJ »,  » les meilleurs titres 2011″, etc…) mettent en défaut le système, et vous remplacent l’information de votre chanson par les informations de la compilation. Il faudra alors être attentif, et indiquer à Tagalicious les informations à conserver ! (bien penser à sélectionner la bonne illustration !)

Dans quelques rares cas, Tagalicious tombe totalement à coté. Rien n’est infaillible vous me direz !

IV- Ou se le procurer ?

Tagalicous est disponible pour une période limitée à 7,99€ sur le Mac AppStore.

V- En conclusion

les « + » :
  • Facilité d’utilisation : présentation, clarté, convivialité,…
  • Rapidité de tag
  • Possibilité de lancer des reconnaissances en masse
  • Reconnaissance de titres, même peu connus
les « – » :
  • Quelques crashs
  • Des erreurs dues aux compilations
  • Quelques erreurs de reconnaissances
  • Le prix ?

J’ai donc pu, au bout de 2 bonnes soirées (une plus ou moins pour laisser Tagalicous taguer, et la deuxième pour contrôler et valider les modifications) mettre à jour les tags d’environ 3000 titres. Tagalicious automatise la recherche des informations, mais une phase de contrôle et de sélection des informations est nécessaire.

Bref un bon outil, qui saura rendre bien des services en aidant ceux qui en ont besoin ! Cependant l’automatisation complète n’est pas encore pour tout de suite.

Vers le site de l’éditeur : http://thelittleappfactory.com/tagalicious/

You may also like

5 commentaires

Microbd 6 janvier 2012 - 9:21

Un bon utilitaire pour rendre sa bibliothèque de musique plus agréable à consulter, sans passer des heures à la mettre en ordre. Je participe au concours. 😉
iTunement vôtre.

Répondre
vincent2b 6 janvier 2012 - 9:49

Excellente application mais qui a tendance en effet à planter sur les grosses bibliothèques après avoir mis un bon moment à se lancer, tout comme TuneUp d’ailleurs…

Répondre
Frederic 6 janvier 2012 - 10:29

Attention egalement : comme j’ai pu le dire à Jonathan, l’auteur de ce test, j’ai eu plusieurs fichiers audio corrompus : decrochement style CD rayé, troncage de 10 sec de la fin du morceau, etc… est ce du à ces plantages sur de grosses bases ? … Mefiance donc, car vous ne vous en renderez compte que lorsque vous aurez ecouté les titres !

Répondre
Alain THOMAS 7 janvier 2012 - 17:49

je n’ai pas testé la version du Mac App Store mais une précédente et je déconseille vivement : ce genre d’utilisation à priori séduisante sur ce qu’elle permet de faire mais les résultats sur la bibliothèque (10000 titres) pour ma part ont plutôt été catatrophiques : pertes de fichiers, doublons,etc. j’ai un peu tout eu suite à des plantages répétés.

Je ne le dis pas souvent mais à proscrire ou alors n’ayez pas peur de faire tourner Time Machine 😛

Répondre
Jp 11 janvier 2012 - 18:34

Ou bien il reste encore Picard fait par Music Brainz qui fait sensiblement la même chose (sauf les pochettes mais bon un clic droit dans iTunes et c’est réglé) et qui a surtout l’avantage d’être libre et gratuit et multi-plateformes.

Pourquoi aller dépenser 8€ inutilement…

Répondre

Laisser un commentaire

Quitter la version mobile