FL Studio Mobile

Par -

FL STUDIO MOBILE

Fruity Loops est une application de production musicale bien connue de ceux qui évoluent dans le milieu des musiques électroniques. Un logiciel ‘tout en un’ qui permet d’enregistrer les morceaux sans besoin d’applications ou logiciels supplémentaires.

Image Line qui produit Fruity Loops à récemment mis sur le marché la version mobile de son logiciel ‘phare’ destinée aux utilisateurs de iPod, iPhone et iPad appelée tout simplement FL Studio Mobile…

Petit tour dans les entrailles de l’application :

Au lancement de l’application, l’environnement est tout de suite familier. Les graphismes sont identiques à l’application ‘desktop’. Premier bon point : cela évite de ré-apprendre une interface et ses différentes fonctions.

La première page de l’application offre ici les pads ou le clavier, cela dépend de la piste sélectionnée, ‘drums ou alors ‘notes’. Dans le cas des notes les pads sont remplacés par le clavier à touches classique.

Votre jeu au clavier ou sur les pads peut ici être enregistré sur une piste pour ensuite être retravaillé dans le détail. Surprenant d’efficacité ! Pas de latence et la possibilité de cacher la barre d’outils en utilisant la croix fléchée en haut à droite de l’écran.

Deuxième bon point : clarté de l’interface et simplicité d’utilisation.

La page ‘Instruments’ vous permettra de choisir entre Loops, Drum Kits, Synths et Instruments. L’offre est assez large et qualitative. Chaque son peut être pré-écouté et l’on dispose de quatre réglages de base pour les personnaliser : PAN (gauche/droite), Volume, ATT (Attaque) et REL (Release ou Relâchement).

Instruments : l’utilisateur trouvera ici les sons classiques tels que Pianos, Guitares et Bass.

Synths : c’est ici que se trouve les sons un peu plus modernes tels que les Leads, Pads, Synth Bass et Synth Keys.

Drum Kits : comme son nom l’indique, cette catégorie offre l’accès aux différents drum kits mais aussi à quelques effets sonores.

Loops : là se trouvent les ‘Slices’… Un ‘slice’ est en fait un échantillon sonore (wav/aiff) divisé en plusieurs parties. Chaque partie du son et ensuite assignée à une touche du clavier ou à l’un des pads. Cette technique permet de réaliser des boucles très créatives.

Troisième bon point : l’offre sonore est impressionnante et permet donc de travailler avec une palette de sons large et qualitative.

La page ‘Tracks’ est en fait le coeur de l’application. C’est sur celle-ci que l’on va séquencer les drums, éditer les notes MIDI, dessiner la matière sonore…

Des petits boutons permettent de déclencher les différents kicks, hi-hats, claps ou snares.

Il suffira ensuite de sélectionner l’une des pistes non rythmiques pour accéder à l’édition des notes MIDI, en bleu ici sur la photo.

Un ‘piano roll’ (représentation graphique des notes enregistrées au clavier) est disponible et permet donc un travail précis sur la position, la hauteur et le longueur de chaque notes.

Il en va de même pour les ‘slices’ qui, rappelons le, sont déclenchés par les notes MIDI. (En mauve sur la photo)

Quatrième bon point : la facilité de navigation entre les différentes pages d’édition et les options d’éditions elles mêmes assez complètes pour une application dite ‘mobile’.

Le traitement sonore ne peut se faire sans de bons effets pour donner une couleur ou une texture à l’ensemble et ici Image Line à été très généreux…

LIMITER : Le limiteur sert à ne pas dépasser un certain volume sonore. Il permet de rehausser le volume tout en évitant la saturation ou la distortion. A utiliser avec précaution car un limiteur de par son fonctionnement ‘compresse’ le son final et le rends donc un peu plus plat parfois. Et la dynamique est très importante dans toute création musicale.

REVERB : une réverbération qui, bien que simpliste dans ses réglages, donne au final un son agréable. Ici aussi, attention, trop de réverbération peut ruiner un très bon morceau et ce n’est pas réparable lorsque le fichier est exporté en wav ou aiff.

DELAY : Le delay est un des effets les plus importants dans l’arsenal du musicien, celui ci est de bonne qualité et permet d’obtenir des résultats rivalisant avec des plugins VST classiques.

EQ : l’égaliseur de fréquences est lui aussi un incontournable et comme la ‘reverb’ il est assez limité dans ses réglages mais remplit malgré tout très bien sa tâche.

AMP : l’amplificateur propose deux styles et permet une saturation recherchée du son traité. Pour ‘salir’ une rythmique, il est impeccable.

FILTER : le dernier effet proposé mais loin des moindres est le filtre. Il fonctionne en parallèle avec l’accèléromètre et permet donc des effets saisissants. La fonction ‘Snap Back’ quand à elle offre le retour automatique à la position initiale du filtre lorsque l’on relâche le bouton de réglage (rond gris avec une croix sur l’écran de contrôle bleu).

Cinquième bon point : les six effets proposés sont de bonne qualité et malgré des réglages un peu basiques pour certains d’entre eux, leur impact sur le mix final est flagrant. De plus, ils peuvent êtres assignés au mix final ou aux pistes (à préciser sur la page ‘Tracks’, coeur de l’application).

La simplicité de certains réglages doit être ici comprise comme un avantage, le fait d’être parfois un peu limité libère la créativité et permet à l’utilisateur de focaliser sur chaque détail des fonctions offertes au lieu de se perdre dans des menus, des sous-menus, etc…

La page ‘Projects’ permet de gérer les différents projets en cours. Le bouton ‘informations’ vous donnera même la taille du fichier sélectioné, sa durée et sa date de création. Il est aussi possible à partir de cette page d’exporter les projets au format .wav ou d’exporter le fichier MIDI pour une utilisation de la réalisation dans d’autres logiciels.

La dernière page ‘Setup’ offre elle aussi son lot de surprises… Réglage de la latence, de la polyphonie, diverses autres options mais aussi et surtout ‘Core MIDI’ qui permettra de contrôler FL Studio Mobile avec de l’équipement MIDI externe compatible Core MIDI.

Keyboard offre l’accès aux réglages relatifs au clavier tels que le contrôle de vélocité, l’auto-quantisation, la transposition…

Pitch Bend permet un réglage fin de la sensibilité, du mode d’enregistrement,…

Metronome comme son nom l’indique lui aussi permet le réglage du… Metronome.

Cerise sur le gâteau… L’aide est intégrée au logiciel et il ne sera donc pas nécessaire d’alterner entre Safari et FL Studio Mobile pour apprendre comment utiliser telle ou telle fonction du logiciel.

CONCLUSION

FL Studio Mobile est une application de production musicale sérieuse mais offrant un accés aisé à d’innombrables contrôles et autres outils de création audio et MIDI.

L’interface soignée et la navigation fluide en font une application quasi indispensable pour ceux et celles qui désirent enregistrer idées et projets hors du studio.

Bien pensée et agencée dans les moindres détails, cette application réserve beaucoup de surprises que l’utilisateur découvrira au fur et à mesure.

Disponible sur le iTunes store 11.99 euros (iPod / iPhone)

Disponible sur le iTunes store 14.99 euros (iPad)

http://www.image-line.com

Plus d'informations : http://wildtek.free.fr http://wildtek.tumblr.com

4 commentaires to FL Studio Mobile

  1. Article vraiment complet, du très très bon boulot !
    BRAVO
    Concernant le logiciel, il est vraiment canon au niveau graphisme.

  2. Merci beaucoup MicroBoum 🙂

    Et oui c’est vrai que le graphisme est superbement réalisé. Un vrai plaisir de travailler avec cette application.

  3. Bonjour,

    Comme évoqué ci-dessus, les explications sont claires et c’est une belle démonstration réalisé sur l’application de production musicale Fruity Loops. C’est vrai que le graphisme est impressionnant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.