Dead Space iPhone : l’horreur dans votre poche

Par -

Liens commerciaux

Qui n’a pas entendu parler de Dead Space 2 ? Ce jeu tout droit sorti des tréfonds de l’espace ? Et bien si vous ne connaissez pas lisez cet article et vos nuits seront peuplées de petits lutins dansant autour d’un joyeux feu de bois.

PS : je tiens à rappeler que le jeu sur console est interdit aux moins de 18 ans et que le jeu iPhone est lui -16, il fait certe moins peur mais n’est pas à mettre entre toutes les mains, alors les cardiaques et autres maladies se déclenchant au stress je ne vous conseille pas d’y jouer !

Commençons dans la joie et la bonne humeur, je vous fais un petit résumé de l’histoire de Dead Space : vous êtes vandale (nom de code) et vous êtes sur la station spatiale Méduse (rapport avec la station du jeu console où toute l’action se déroulait sur Méduse), vous avez été embauché par Tyler un représentant de l’Église une « secte » prônant les bienfaits de la science.

Mais ne nous attardons pas sur le scénario parce que si j’ai acheté Dead Space, ce n’est pas vraiment pour son histoire, mais plutôt pour l’ambiance, car le pari est grand ! Dead Space 2 a été connu surtout pour son coté torturé et horrifiant, tous les joueurs du jeu sur console HD nous le dirons ! Alors est-ce que l’atmosphère si pesante et étouffante du jeu a été bien refaite sur nos iDevices préférés ? Et bien OUI !

GamePlay :

Coté GamePlay, il est parfaitement bien adapté à l’iPhone, une prise en main est certe nécessaire, mais la jouabilité reste vraiment sympa, vous utiliserez les capacités tactiles de votre iPhone à fond ! Vous pouvez glisser votre doigt vers le haut pour faire marcher la scie à plasma et découper des cables ou des membres, ou encore tapoter deux fois sur le dos du « héro » pour lui faire exécuter un demi tour, ou bien même tapoter une fois pour vous mettre en mode tir. Les deux pouces sont mis à contribution et sont réservés au mouvement du personnage : le pouce droit s’occupe de vous faire voir autour de vous tandis que le pouce gauche de faire marcher ou straffer (pas de coté). Il y a bien sur la possibilité d’accéder à votre inventaire par un tapotement de l’icône située en haut à droite de l’écran ou bien de recharger en tapotant  l’arme. Rien d’extraordinaire non plus coté GamePlay, qui reste assez basique, rien de révolutionnaire.

Scénario :

Comme je le disais plus haut, rien de bien incroyable, vous êtes un ingénieur engagé par « l’Église » et vous obéissez aux ordres du mystérieux Tyler. Toutefois, l’histoire reste assez « vague », pas vraiment recherchée et vos objectifs se limiterons à allumer ou désactiver des ordinateurs. Un peu déçu de ce côté là, mais bon on ne peut pas tout avoir !

Graphisme :

Chapeau, le jeu est vraiment magnifique et exploite au maximum les capacités de l’iPhone, du coté du décor rien à redire, très très bien fait, c’est plus au niveau des « nécromorphe » qui sont moins bien fait voir moches (en même temps un « nécromorphe » beau ? Haha !) quand ils nous attaquent au corps à corps et que l’on peut contempler les défauts. On remarquera aussi très peu de « race » de « nécromorphe ». Sinon le jeu est vraiment très très beau, pour un jeu iPhone il se classe dans la catégorie « Magnifique ».

Liens commerciaux

Durée de vie :

Pour un jeu iPhone, la durée de vie est plutôt correcte, mais les niveaux sont assez courts et peu nombreux.

Bande Son :

Rien à envier au jeu sur console HD, la bande son est tout bonnement spectaculaire (pour un iPhone bien sur), même si les bruitages et autres onomatopées sont limités par les capacités de la machine, il n’en reste pas moins que cette bande son vous fera frissonner et des sueurs froides ne tarderont pas à vous couler dans le dos !

PS : le jeu perd tout son intérêt si vous ne jouez pas avec la musique, un casque vous apportera un coté beaucoup plus immersif.

L’Ambiance :

Nous voilà dans le coeur de l’intérêt du jeu : l’ambiance ! Ce jeu torturé, horrifiant et stressant à souhait n’est pas pour les cardiaques, plongé dans une station spatiale envahi par des « monstres », vous êtes seul et désespérément seul (enfin sans compter la personne qui vous parle à la radio) et vous ne pouvez compter que sur vos réflexes et aptitudes à survivre que ce soit des passages dans l’espace ou au fin fond de la station. Traces de sang au mur, cri de personnes, cadavres tombant des murs ou encore « nécromorphes » vous tombant dessus à chaque coin manquant de vous faire tomber de votre chaise, tout cela dans un environnement sombre et vide, telle est l’ambiance de Dead Space : glauque et horrifiante !

Petits plus et petits moins :

Vous avez aussi la possibilité de customiser vos armes pour les rendre beaucoup plus puissantes et même customiser votre armure ! Voilà pour le petit plus plutôt sympa !

Par contre, il y a certains petits « problèmes » : la visibilité est plutôt réduite (vos pouces cachent un peu l’écran), le système de visée avec une arme qui laisse à désirer si vous devez agir vite, de légers ralentissements pour les basses configurations et un scénario qui laisse à désirer sont les seuls points négatifs du jeu, sinon il vous procurera des heures de plaisir glacées d’angoisse et de peur !
Ami du genre ou même personne ne connaissant pas trop le style, je vous le conseille pour un prix qui est quasiment donné : 2.39 € !

Et bien sur je vous conseille d’y jouer la nuit pour encore plus de sensations !

Téléchargez le jeu sur l’Apple Store

Infos du Jeu :

Editeur : Electronic Art
Développeur : Iron Monkey
Type : Action/ Survival Horror
Sortie France : 25 Janvier 2011
Classification : Déconseillé aux – de 16 ans

2 commentaires to Dead Space iPhone : l’horreur dans votre poche

  1. Ils le sont, enfin l’environnement, si tu y joue, tu remarquera que les ennemis sont peut être pas très bien fait, c’est mon point de vu après 😀

  2. Pour un jeu d’iphone, il est rare que l »on retrouver une telle sensation/mise en scène … mais pour le coup, c’est réussi. On est immergé sans soucis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *